Acouphène pulsatile après un effort physique : que faire ?

L’acouphène pulsatile est un phénomène assez rare qui se manifeste néanmoins chez certaines personnes après un effort physique.

Il s’agit d’un bourdonnement, d’un tintement ou d’un sifflement continu que l’on perçoit dans l’oreille.

La personne entend alors son propre pouls dans son oreille.

Acouphène pulsatile après un effort physique que faire

Voici plusieurs approches pour faire face à cette situation.

Comprendre les causes de l’acouphène pulsatile

L’acouphène pulsatile est rattaché au flux sanguin présent dans les vaisseaux situés près des oreilles.

Ce sont les artères et les veines.

Parfois, elle est liée à une conscience accrue de ce flux autour des oreilles.

Les conditions ou les facteurs qui le provoquent en cas d’effort physique sont multiples.

Les modifications de votre débit sanguin en sont un exemple.

La quantité de sang au niveau de l’appareil circulatoire augmente et accroît ainsi le risque d’acouphène pulsatile.

Au lieu de circuler doucement dans votre organisme, il suit des mouvements saccadés qui créent ces bruits que vous entendez après un effort physique.

Une absence d’harmonie entre le rythme pulsatile de votre acouphène et vos battements de cœur est également une cause.

Cela crée une contraction régulière des muscles de votre oreille.

D’autres causes comme la surdité, la fistule durale, les spasmes de la gorge et de l’oreille moyenne sont aussi mises en avant.

Certains spécialistes ne manquent pas non plus d’évoquer l’otospongiose et l’hyperthyroïdie comme causes de l’acouphène pulsatile.

Vous pourrez obtenir plus d’infos sur avogel.ca si vous souhaitez mieux vous renseigner sur le sujet.

Le ginkgo biloba : la solution approuvée contre l’acouphène pulsatile

Le ginkgo biloba est une plante médicinale très utilisée en phytothérapie.

On l’appelle encore le « fossile vivant », car elle ferait partie des très anciennes espèces arboricoles.

Le ginkgo biloba est cultivé dans le sud-ouest de la France, en Asie et aux États-Unis.

Il fut le seul arbre à avoir survécu aux radiations après le lancement de la bombe de Hiroshima.

Très connu pour lutter contre l’anxiété et des centaines d’autres maladies, le ginkgo biloba a été approuvé par la Commission européenne pour le traitement des acouphènes d’origine vasculaire.

Pour lutter contre un acouphène pulsatile, il vous suffira d’en consommer en utilisation interne.

Consommez-en sous forme de décoctions ou rendez-vous en pharmacie pour vous en procurer sous forme de gélules.

Le ginkgo biloba améliore le flux sanguin artériel en facilitant la dilatation de vos vaisseaux sanguins.

Il empêche aussi la formation de caillots et de thromboses dans le sang en raison de ses propriétés antiagrégantes et anticoagulantes.

La médecine traditionnelle chinoise

Vous avez déjà certainement entendu parler de la médecine traditionnelle chinoise.

Très célèbre, elle intervient sur tous les organes du corps.

Vous pourrez ainsi résoudre votre problème d’acouphène pulsatile en vous référant à elle à travers l’acupression et l’acupuncture.

En effet, les origines énergétiques de ce dysfonctionnement sont le rein et le foie.

Ces deux techniques vont alors servir à libérer les points de pression situés au niveau de ces organes.

Avec des gestes très simples et des aiguilles, ces systèmes thérapeutiques permettront à votre sang de circuler de façon plus fluide dans votre organisme.

L’exercice du tambour céleste

Le tambour céleste est un exercice que vous pourrez réaliser chez vous en attendant de vous rendre chez un spécialiste.

Il fait disparaître pour un moment les bruits perçus au niveau de votre oreille.

Pour le réaliser, bouchez l’oreille dans laquelle vous percevez les bruits en posant votre majeur au niveau du tragus.

N’enfoncez pas le majeur : posez-le simplement.

Le tragus est cette petite assaillie de forme aplatie, triangulaire ou arrondie selon les individus.

Vous le trouverez en dehors de votre conduit auditif externe.

Une fois que cette étape est effectuée, tapez 36 fois à l’aide d’un des doigts de votre autre main sur l’ongle du majeur.

Vous discernerez un petit bruit de tambour ou de marteau.

Si votre seconde oreille est concernée, renouvelez la même opération sur elle.

Vous devriez vous sentir soulagé juste après.

En conclusion, l’acouphène pulsatile peut être traité de plusieurs manières.

Tout en choisissant votre méthode, n’oubliez pas de vous faire conseiller par un médecin.


Articles connexes :

Que faire quand on a le plexus solaire bloqué ?

Comment faire passer une crise d’aérophagie ?